Les naufragés du train partent en vacances

Publié le 29 Juillet 2013

Les naufragés du train partent en vacances

Il y a deux jours, j'ai pris un train TGV qui devait au bout de 10 heures me conduire à mon lieu de vacances. Hélas, ce trajet s'est transformé en véritable calvaire. De terribles intempéries ont endommagé le réseau ferré et nous avons été bloqués près de 5 heures à Marne la Vallée. Oui, nous car Popette était du voyage, la demoiselle ne me quitte jamais. Nous avons vécu une sacrée aventure. Oui, j'ai bien dit aventure car s'il ne s'agissait que d'un retard de 5 heures, je n'aurai pas pris le clavier pour vous narrer notre périple.

Parties à 7h38 de Strasbourg, nous sommes arrivées à 10h30 à Marne la vallée, TGV arrivé à l'heure. Trop cool, pas de retard en vue! A ce rythme, on aura encore du temps pour profiter des uns et des autres à l'arrivée!

Malheureusement, au bout de 30 minutes, le contrôleur nous annonce que nous devons rester au moins une heure à la gare en raison des intempéries. Un bon point aux agents SNCF qui ont su gérer cette crise car de 1h de retard, on est vite arrivé à 3, puis 4... Ce que le contrôleur et la SNCF n'avaient pas prévu, c'est qu'un petit malin oublierait son vélo avec ses deux sacoches aux abords de la gare. Plan vigipirate oblige, nous avons du évacuer la gare. La caisse de Popette sous le bras, me voici en mode spectatrice de l'action des démineurs. Quelques râleurs et une déflagration plus tard, nous pouvons rejoindre nos places climatisées. Quel bonheur de s’asseoir! Et c'est ainsi que nous avons quitté au bout de 5 heures d'attente la gare de Marne la vallée.

Pour la petite anecdote, je me suis fait la promesse de rendre visite à Mickey lors de ma prochaine escale dans cette gare.

Marne la Vallée

Marne la Vallée

Les naufragés du train partent en vacances

Mais notre aventure ne s'arrête pas là! Notre train redémarre, Popette reste sage. Elle m'a bien surprise car le train ayant été immobilisé longtemps, je m'attendais à quelques miaulements de protestations. Mais non! Popette n'a jamais autant mangé que lundi. Puis, brusquement, "notre train est arrêté en pleine voie, pour votre sécurité, merci de ne pas ouvrir les portes". Grrrr! Non, ce n'est pas Popette qui fait ce bruit, c'est moi qui tente de faire appel à toute la sagesse de mes leçons de méditation. "Etre ici et maintenant", trouver le positif en toutes choses et en toutes situations... Et bien, j'ai trouvé le positif: des personnes qui prennent le même train s'ignorent totalement en temps normal. Là du fait de nos 6 heures de retard, de la chaleur malgré la clim', de quelques râleurs, une solidarité s'est créée. Les gens se parlent, commencent à raconter leur vie, la raison de leur voyage... Il est 17h. Le contrôleur nous annonce que des plateaux repas nous seront servis. Je suis rassurée car je suis affamée, à midi, je n'ai mangé que la moitié de mon sandwich par précaution. Du coup, je me rue sur l'autre moitié avant d'aller chercher ma "ration de survie".

La ration de survie SNCF

La ration de survie SNCF

En parlant de moitié, ma moitié à moi, mon cher Rivari, a été adorable, il s'informait au fur et à mesure sur le site de la SNCF et ses messages ont été d'un grand réconfort.

Le plus grand stress a été de savoir si oui ou non, nous aurions une correspondance car l'arrivée au terminus de ce train n'est pas notre destination finale.

Pour une fois, je trouve que la SNCF gère du mieux qu'elle peut. Les agents n'y sont pour rien. Ils font tout leur possible pour nous renseigner, ils nous distribuent de l'eau et nous transmettent les informations à chaque fois qu'ils en ont de leur QG.

Il est 22h30, nous sommes enfin arrivées en gare de Bordeaux. Une dame qui comme moi a une correspondance me suit, et nous nous rendons au point d'informations. Nous sommes rassurées, nous allons pouvoir repartir mais nous ne savons pas à quelle heure arrivera notre train. Nous arrivons à Biarritz à 2h du matin.

Au total, nous avons fait 18 heures de train. Nous sommes éreintées mais contentes d'arriver, les vacances vont pouvoir commencer!

Rédigé par Perli Popette

Publié dans #train, #tgv, #sncf, #vacances

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article